WhatsApp Image 2021-05-17 at 21.18.36

Episode 2 – La banane à Split

Après un jour de repos dans la station balnéaire croate, Loïc a quitté le pays et se trouve désormais en Bosnie-Herzégovine. Passée une certaine appréhension, notre aventurier a découvert de magnifiques paysages dans ce territoire des Balkans.

Nous voici désormais six jours après ton départ. Comment te sens-tu?

Je me sens plutôt bien. Ma tendinite au genou s’est résorbée un petit peu. J’ai moins de douleurs à la cheville gauche donc soulagé. Ça va bien, mentalement j’ai pris le moral. J’ai commencé à apprivoiser l’environnement autour de moi et je suis plutôt content.

As-tu pu dormir dans la forêt?

Oui, j’ai enfin pu dormir dans la forêt. J’ai dormi une nuit pour l’instant et il pleuvait. C’était juste avant d’arriver à Split. J’ai pas trouvé de forêt là-bas, étonnamment. C’est plutôt une station balnéaire (rires). Du coup je suis retourné à l’hôtel à Split, en attendant mon test Covid. La nuit s’est bien passée, je suis rodé et on va continuer un maximum comme ça.

Lors de notre dernier entretien, tu n’étais pas sûr de la route que tu allais suivre. Qu’as-tu finalement décidé?

Je n’étais pas sûr de ma route car je devais faire mon test PCR et trois endroits étaient envisageables. Finalement, je me suis rabattu sur Split car c’était l’endroit le plus simple pour s’inscrire. Je n’étais jamais allé dans cette ville, même si j’en avais beaucoup entendu parler. J’ai bien fait de m’y arrêter car c’est une très jolie ville, la vieille ville est super belle.
J’ai fait mon test PCR et je me suis dirigé en Bosnie.

Comment était-ce à Split?

Tout a très bien été. Ça m’a motivé à continuer car il y avait tellement de monde, je n’étais pas forcément très à l’aise. Résultats, je me suis dit que j’étais bien sur mes routes de campagne, dans mes forêts. Ça m’a donné un coup de boost pour aller encore plus loin.
Le test PCR s’est très bien déroulé, tout a été très rapide, de la prise en charge au résultat.

Le port de Split, en Croatie

Comment s'est passé ton "jour de repos"?

J’ai profité pour organiser précisément mes prochaines étapes, notamment pour traverser la Bosnie. J’ai aussi regardé où est-ce que je pourrais faire mon test PCR en Bosnie, où est-ce que j’allais passer dans les montagnes et la suite, en Serbie. J’ai donc quand même travaillé.

La Bosnie, un pays que tu appréhendes quelque peu?

Effectivement, la Bosnie est un pays que j’appréhendais. Je viens d’y arriver cet après-midi et à ma grande surprise, ce n’est pas du tout comme je l’imaginais. Je m’étais pas mal renseigné durant mes jours de congé sur la situation, sur la période de la guerre et je me suis rendu compte que c’était sérieux, qu’il s’est passé des choses horribles et que le pays est encore touché par tout cela. Avant d’arriver, j’avais donc un peu d’appréhension, ne sachant pas vraiment sur quoi j’allais tomber.
Jusqu’à maintenant, c’est très joli, avec des paysages magnifiques et d’immenses maisons, alors que je m’attendais plutôt à trouver des ruines. Même s’il y a encore un peu d’appréhension car il y a encore des mines anti-personnels qui traînent un peu partout sur le territoire.
Je ne vais donc pas m’aventurer à faire du camping sauvage, ce qui est très déconseillé. Je n’ai pas envie de perdre mes jambes donc je vais rester sur les routes et je vais plutôt dormir dans des lieux officiels comme des campings ou des chambres.

Le parc national Krka (66 points en mot compte triple)

Quel est ton parcours pour les prochains jours?

Alors, comme dit précédemment, je suis arrivé en Bosnie aujourd’hui. J’ai été obligé de m’arrêter assez tôt pour passer la nuit dans un endroit officiel et je n’ai donc parcouru que 80 kilomètres.
Durant les trois prochains jours, je vais traverser la Bosnie et je devrais franchir la frontière le 24. Ensuite, la traversée de la Serbie devrait me prendre six jours.
Le vrai point d’interrogation désormais est les test PCR. Est-ce que je devrais faire une pause forcée en Bosnie? On verra. Normalement, après la Serbie, il ne devrait plus y avoir de problème et je devrais pouvoir aller n’importe où.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email