La Nouvelle-Zélande :Initiation à l'aventure

2018-2019

Pourquoi ce projet?

Tout au long de ma scolarité obligatoire, je me suis senti enfermé. Pour m’évader et me motiver à garder le cap jusqu’à ma graduation j’ai dévoré des livres d’aventuriers.ères tels.les que Mike Horn ou Sarah Marquis et j’ai rêvé des heures durant qu’un jour je suivrais leurs traces. 

Pour comprendre quel goût avait vraiment une aventure en solitaire, je me suis donc lancé le défi à l’automne 2017, de relier l’ouest de la Nouvelle-Zélande à son point le plus à l’est, sans moyens motorisés.

Le programme

Environ 2000 km de marche au long des Alpes du Sud. Chaine de montagne qui s’étend sur toute la longueur de l’île du Sud du pays. Des conditions climatiques difficiles, beaucoup de changements de terrain, et surtout énormément d’innocence de mon côté.

La réalité

Finalement, rien ne va se dérouler comme prévu. Je vais entamer 300 km de marche avec un sac de 30 kg, dans des conditions climatiques que je n’avais pas imaginées. Au bout de 3 semaines, je ne peux plus mettre mes chaussures car mes chevilles sont trop enflées. 

Après une dernière tentative de marche, je m’incline face à des chutes de neige tardive pour la saison. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot! Je suis ici pour dépasser mes limites et je n’ai fait que les effleurer jusqu’à présent.

Je décide alors de rejoindre l’île du Nord et de poursuivre mon expérience à vélo. Je n’ai jamais pratiqué cette discipline sûre de longues distances, mais je suis déterminé. Je m’engage donc dans un tour de l’île. 

Au final, j’aurai parcouru environ 3000 km sur les terres maories. Une aventure exigeante pour le novice que j’étais mais qui a m’a mis face à la dure réalité d’une expérience solitaire.